Sommes nous déconnectés du monde professionnel en quittant les médias sociaux

Les médias sociaux, nous en entendons tous parler partout, que ce soit instagram, facebook, twitter, tumblr, linkedin pour les principaux acteurs du secteur. Je n’inclurai pas Youtube, behance et les plates-formes qui peuvent être utilisées sans intention de « médias sociaux ». La question est de savoir à quel point nous pouvons être déconnectés si nous quittons les médias sociaux.

Déconnexion des médias sociaux

J’ai maintenant pris une pause de 7 mois dans les médias sociaux. Certains d’entre vous diront peut-être que ce n’est pas un réel décalage, car mon site Web est toujours en cours de publication. Cependant, je ne l’utilise pas comme une plateforme de médias sociaux, mais simplement comme un lieu de promotion, comme nous le ferions sur un blog, sans utiliser aucune des fonctionnalités des médias sociaux ou toute pression exercée par les médias sociaux. Cela prendra bientôt fin, car j’estime que je devrais me concentrer davantage sur mon travail et sur mon écriture, pour ce qu’elle vaut.

Alors, en quoi cela a-t-il affecté mon travail, ma vie et en quoi cela peut-il affecter le vôtre et votre entreprise? Ce que je peux dire, c’est que beaucoup de choses se passent sur les médias sociaux, avec 99,9% de bruit et 0,1% de choses intéressantes. Je remarque que les entreprises qui ciblent les professionnels utilisent des lettres d’information et s’adressent au public par des campagnes marketing à 360 °. Par conséquent, il n’est pas indispensable d’être sur les réseaux sociaux. Les autres, à mon humble avis, passent à côté en ne se concentrant pas sur un large spectre en utilisant des outils tels que mailchimp ou d’autres plates-formes du même type.

Comment quitter les médias sociaux a-t-il amélioré mon entreprise?

Après 7 mois, j’ai remarqué que je suis plus concentré. Je n’ai pas encore atteint mes objectifs cibles pour l’année avec certains clients que j’ai dans ma « wishlist », mais j’y travaille en établissant des contacts de manière progressive, lentement mais sûrement avec les gens et en leur transmettant un message de transmission, de partage, d’articles éducatifs et de conférences.

Le temps passé en dehors des médias sociaux (soit le temps que j’y passais auparavant) est consacré à la réponse aux e-mails, aux projets de tournage, à la création de ma vision, à l’acquisition de nouvelles compétences, à la lecture de livres non liés à la photographie (principalement le développement personnel et le commerce), et c’est rentable à ce stade.

Nous libérer de la négativité

Les derniers contacts que j’ai eus des médias sociaux sont ceux d’une personne qui a pris le temps, à minuit, de m’écrire personnellement pour me dire que mon travail était nul, que je n’avais aucune légitimité et que mes photos ne valaient rien et qu’elles conduiraient clairement les gens loin d’acheter du matériel ou d’essayer la technique que je proposais, et les commentaires et informations positives sont venues en direct ou par d’autres biais hors réseaux sociaux.

Cela m’a frappé fort, l’égo en a pris un coup,  puis j’ai réfléchi… c’est une manière de voir les choses… Souviens-toi d’où vient ce commentaire! Cela venait de quelqu’un qui passait son temps, anonymement, sur les médias sociaux, envoyant un message sans nom, avec une fausse adresse électronique, avec pour seul objectif de faire du mal.

Même si ce que nous faisons peut ne pas être parfait, ne pas être apprécié par certains, c’est notre travail, et nous y consacrons notre âme, il est important de noter que les médias sociaux ont, comme le dit Jaron Lanier dans son livre « 10 raisons devrait supprimer vos médias sociaux « , créé des connards et des personnes négatives, et je dois dire que quitter les médias sociaux m’a libéré de ces personnes et m’a apporté des liens plus solides et positifs.

J’écris aux artistes que j’aime, j’essaie de rester en contact avec des personnes du secteur que j’apprécie, même si je dois en contacter davantage avec mes divers amis du monde entier, et je laisse les personnes et les commentaires négatifs derrière eux. Cela m’aide à me concentrer sur des choses positives, des gens formidables, une énergie inspirante et à renforcer ma force mentale.

Comment cela affecte-t-il les marques avec lesquelles je suis en contact?

Certaines marques pourraient prendre cela comme un aspect négatif, ayant l’impression de perdre un « point de diffusion ». Ce que j’ai remarqué, c’est que certains de mes articles ont été partagés plus de 10 000 fois. fois! Donc, je suppose que mon travail n’est pas si mauvais que cela et qu’il est d’utilité pour les gens qui lisent les articles. Que ce ne soit pas sur les médias sociaux à travers moi, il est relayé par d’autres sur le média, et je n’ai pas besoin d’être sur ces plateformes, ma voix étant mieux utilisée prenant le temps d’écrire, et laisser ceux qui aiment les médias sociaux partager le contenu que j’écris.

Les marques ne peuvent en bénéficier que sur le long terme, elles obtiennent un contenu de meilleure qualité qu’auparavant, je dispose de plus de temps pour tester et commenter, elles acquièrent davantage de mes compétences lors de mes missions photo et elles ne prennent pas le risque de tout ce qui fuit sur les plateformes de médias sociaux, car je ne suis pas sur celles-ci, même s’il ne m’aurait pas été donné l’idée de publier quoi que ce soit sans consentement.

Comment ça marche pour vous?

Maintenant, comment ça marche pour vous? Certains d’entre vous peuvent penser que vous avez la pression d’être sur les médias sociaux, que vous devez être là, que vous devez publier et si tout cela était faux? Que diriez-vous de lui donner une toute nouvelle pensée et d’y réfléchir pendant au moins 10 minutes? Voici quelques questions que vous pourriez vous poser:

  • Combien de temps est-ce que je passe à faire défiler mes comptes de médias sociaux pour aimer des articles?
  • Cela vous semble-t-il robotique?
  • Est-ce que je le fais avec l’intention de recevoir un comme?
  • Quand vous écrivez pour vos médias sociaux et publiez, est-ce un fardeau?
  • Les médias sociaux prennent-ils du temps à votre famille et aux projets que vous voudriez faire?
  • Combien d’heures est-ce que je passe à publier du contenu, à créer du contenu, à aimer et à répondre?
  • Quel est mon taux horaire et si je le multipliais par le nombre d’heures sur mes réseaux sociaux ?

Pour les dernières questions, l’idée est de voir si votre présence sur les réseaux sociaux et votre temps consacré à la création de contenu ajoutent de la valeur à votre activité principale, ou si cela prend tellement de temps que vous ne créez pas, et que vous dépensez de l’argent une direction totalement fausse. Si vous supposez gagner 100 € de l’heure et passer 2 heures par jour sur les médias sociaux, 1 heure pour créer et publier du contenu, c’est 3 heures. 300 $ / jour * 300 = 90’000 $ de temps d’affaires. Les réseaux sociaux vous rapportent-ils un retour sur investissement équivalent à un an? 50% de celui-ci? 25% de celui-ci? pensez-y… peut-être que vous mettez vos efforts de marketing au mauvais endroit en tant que propriétaire de petite entreprise.

Prochaines étapes

Pour moi, les médias sociaux sont terminés, je travaille sur de nouveaux projets, associant photographie, éducation, promotion des entreprises et le 31 décembre, je me coupe les plateformes en supprimant mes comptes. Ce faisant, je poursuivrai ma quête et développerai mon marché comme je le souhaite.

J’espère que ces articles pourront vous aider à faire de même, en pensant simplement à la raison pour laquelle vous êtes sur les médias sociaux. Je ne vous recommande pas de partir, je vous recommande simplement de réfléchir et de voir comment « visibilité » et « engagement » pourraient, pour beaucoup d’entre vous, être liés à la dépendance et non au retour sur investissement des entreprises.

Comme d’habitude, vous pouvez me trouver ici sur mon site, via des commentaires ou via le formulaire de contact, via ma lettre d’informations (ajoutez-vous à la page d’accueil de mon site) et j’attends vos réactions et interactions avec impatience.

This post is also available in: English

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment

dix-sept + 13 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.