Skip to content
Photographe Commercial, lifestyle, lifestyle institutionnel et corporate lifestyle, Entreprise basée à la chaux-de-fonds, Neuchâtel, Suisse. Photographe de sport Lifestyle pour des magazines, éditoriaux ou campagnes publicitaires. Agences de communication, Agences Marketing, webAgencies, développement de visuels selon concepts clients. Horlogerie, mode, photos pour assurances, photos publicité pour boutiques et grandes surfaces. PME, TPE, petites et moyennes entreprises suisse, europe et international. Les visuels de type commercial lifestyle sont utilisés par des assurances, des cabinets médicaux, des marques de vêtements de sport, des produits santé, ainsi que des produits de sport & services liés au bien-être. Série personnelle sur la vie à barcelone, le mode de vie, l'ambiance architecturale, graphique et photo de rue minimaliste. Shooté au Fujifilm X-T3, fujifilm 23mm, et Fujifilm 35mm

Quel est le but de la vie ? Y a-t-il ou devrait-il y avoir un objectif autre que celui de le vivre comme nous le sentons le mieux pour nous? Et les réseaux sociaux ? Devrions-nous être dessus ? les choisir ? Que diriez-vous de No Social Media Life ?

La vie est l’aventure la plus étonnante de toutes, la plus passionnante, et elle est basée sur de petits changements, ici et là. Pour ma part, j’ai changé pas mal de choses au cours de la dernière année, notamment le fait d’avoir quitté les réseaux sociaux. Mon point de vue personnel à ce sujet, pour moi, est que cela me prenait trop d’énergie et que cela me donnait un aspect négatif que je ne voulais plus avoir.

La vie étant cette merveilleuse aventure, j’ai décidé de partir sur une nouvelle voie, celle d’une vie sans réseaux sociaux ou « no social media life ». Quel chemin étonnant que je suis, pour le moins que je puisse dire, et quelle aventure à mon humble avis ne fait que commencer mon chemin.

Tout d’abord, laissez-moi vous rassurer, j’ai toujours une vie sociale et je vois toujours des amis, sors, fais des choses, rencontre des gens et échange. De plus, mes affaires marchent toujours très bien et j’interagis de façon différente.

Barcelona - Street & architecture Photography - Fujifilm X-T3, fujifilm 23mm, fujifilm 35mm, Outdoors, lifestyle.

Qu’est-ce qui a changé sans la vie dans les réseaux sociaux?

La première chose qui a changé est que je décide de ce que je regarde. Je décide qui je veux contacter, quand et comment. Certains pourraient dire que nous pouvons le faire avec les réseaux sociaux, mais je ne pouvais pas. Je regardais le contenu, le trouvant ennuyeux, le défilement, ne le trouvant pas inspirant ou me démotivant, ce qui n’était pas ce que je recherchais lors de mon inscription initiale.

La deuxième chose, c’est que j’ai suivi avec la lecture, la mise en place de routines, la méditation, la reconnaissance pour les petites choses, la recherche de moyens d’améliorer des choses de ma vie et de celle des autres par des moyens autres que les réseaux sociaux.

La troisième chose était mon approche du temps et des relations. Moins vous avez votre téléphone, moins vous le voulez. Cela prend du temps, tout prend du temps, c’est un euphémisme, car nous voulons tous des choses rapides et encore plus rapides avec la gratification instantanée des réseaux sociaux. Je suis en train de me rééduquer à l’art d’apprendre, d’améliorer mes compétences, d’apprécier le temps sans un téléphone portable ou des applications de réseaux sociaux.

Le rude voyage

Pour être tout à fait honnête, le plus difficile est de faire face à une famille de téléphones portables ou à un de mes proches, parents, famille, au téléphone «juste pour me montrer une histoire instagram» ou un «message Facebook» pendant le repas. Suis-je en train de devenir un média anti-social? Peut-être, cependant, j’apprendrai aussi à laisser aller ces sentiments et à voir qu’ils aiment le faire, ainsi soit-il.

Complexité

En tant que photographe qui anime et suit également des ateliers (la créativité étant un chemin de la vie et non une vie de réussites constantes), j’apprends constamment de nouvelles compétences, me mets au défi, j’essaye de nouvelles choses. De nos jours, la plupart des ateliers considèrent Facebook comme l’endroit idéal pour donner des informations. Maintenant, je ne suis pas sur Facebook, il est même difficile d’avoir accès au lieu de l’atelier auquel je vais assister… c’est un problème grave, et je crois que ça ne devrait pas être le cas. Cela ne vient pas de mon point de vue, mais de la refonte globale de notre façon de communiquer pour les entreprises et humainement. C’est aussi ça la no social media life.

fujifilm X-H1, XF 23mm 1.4R, XF 35mm 1.4R - maroc - desert - review X-H1 - outdoors commercial lifestyle - olivier borgognon photographe, commercial lifestyle, portraiture, fujifilm, swiss profoto PPC trainer,

Affaires

Cela fait maintenant 11 mois, depuis avril 2018, que j’ai quitté les réseaux sociaux, pas de réponse, ni posté directement dans des commentaires, ni connecté à mes comptes, et je me sens libre. Je ne me suis jamais senti plus libre et léger dans les affaires que depuis les 11 derniers mois.

Cela a-t-il eu un impact sur mon entreprise? De manière positive peut-être que oui, comme je suis plus concentré, je veux me mettre au défi de faire de nouvelles choses et d’être plus créatif dans ma façon de traiter mon travail et mes clients. Je ne passe pas de temps à réfléchir à ce que les gens vont penser de mon travail, de ce que j’écris, de ce que je photographie, je le fais pour moi-même, et si vous vous connectez à ce que je fais, nous sommes sur le même longueur d’onde et cela signifie que nous pourrions travailler ensemble.

Voir ou être vu

Dans un monde sans réseaux sociaux aka no social media life, la question n’est pas de savoir quoi faire pour être vu ou se trouver tel qu’il est quand on est sur les réseaux sociaux. Lorsque vous êtes sur les réseaux sociaux, vous vous demandez constamment: comment puis-je publier, que dois-je publier, que dois-je écrire, comment dois-je l’écrire… quand dois-je le publier? quels hashtags? qui dois-je suivre? qui devrais-je commenter? quelle histoire ? Vont-ils aimer ma publication? mon message ? mon histoire ? c’est tout ce qui concerne les autres… ce qu’ils vont penser et nourrir l’ego derrière tout ça, vous ne pensez pas?

Maintenant, la grande question dans tout ce «voir ou être vu» est… et vous? pourquoi as-tu commencé à faire ce que tu aimes en premier lieu? Où vous positionnez-vous dans cette course de rats et que pensez-vous de tout cela? Créez-vous toujours de l’art ou quoi que vous fassiez pour vous-même ou le faites-vous pour satisfaire vos goûts et vos retours?

Lorsque vous optez pour une vie sans réseaux sociaux, vous reprenez en quelque sorte le contrôle de votre vie, car vous revenez à l’essentiel. le fameux « moi, moi et moi ». Vous créez pour vous-même, vous l’aimez ou le détestez, mais vous le ferez, en poursuivant votre chemin, et vous créerez bien plus que ce que vous avez jamais créé, car vous venez Ng de décider que ce n’est pas à propos des autres, mais à propos de vous et de votre vie aventureuse.

Ça prend du courage!

Oui, je ne vous mentirai pas, il faut du courage et il faut un engagement pour décider de le faire. Mais voici quelques astuces pour vous aider à surmonter cette éventualité si vous souhaitez vous échapper de cette course effrénée aux réseaux sociaux.

# 1 – Dites à tous vos amis que vous descendez

# 2 – Passez en revue vos contacts et obtenez leurs téléphones et leurs courriels

# 3 – Obtenez les applications de votre téléphone / tablette

# 4 – Mettez un bloqueur sur ces sites sur votre ordinateur

# 4 – Énumérez les choses que vous voulez apprendre ou découvrir au cours des 1 à 3 prochaines années

Les gens ne comprendront pas, ils vous diront que vous êtes fous, vous êtes fous, c’est un suicide social, qu’on ne peut plus être en mode no social media life, que vous ne pouvez pas faire ça, que vous allez vous faire exploser, mais pour être honnête… ça fait 11 mois, et je n’ai rien soufflé à part, sauf me sentir beaucoup plus vivant et grandir dans mon développement personnel depuis lors. Alors faites-moi confiance quand je vous dis que ça va être difficile, oui, mais allez-moi quand je vous dis que c’est un voyage fantastique… parce que oui, c’est vrai!

Une dernière chose pour aujourd’hui, et j’espère que cela fera de votre journée… ne vous contentez pas de la suivre car je le dis, faites ce que vous aimez et fuck le reste! Que vous soyez pour ou contre la no social media life.

Jean-Pierre Thorburn, l’un de mes chers amis, avait coutume de dire quand nous levions nos verres … « A toi, à moi, et si un jour nous sommes en désaccord, va te faire foutre et santé à moi ! »

Cela m’a toujours fait rire, mais maintenant, en regardant en arrière, ça ramène à l’essence de la vie… fais ce que tu veux pour ta vie! certains peuvent être d’accord, pas d’accord, penser comme vous, ne pas vous aimer et qui s’en soucie? vous vivez avec vos cellules tous les jours, alors si vous avez envie de faire des choses incroyables et folles, faites-les, et si vous avez le goût d’aimer les réseaux sociaux et que vous voulez y être tous les jours… faites-le aussi… mais quoi que vous fassiez, faites-le pour vous-même, uniquement vous-même… pas pour le bien des autres! Et maintenant… vous voudrez peut-être vous remercier pour vos pensées et vos sentiments, car vous êtes tout simplement génial !

This post is also available in: English

Show replies

Join the discussion

2 comments on “No Social Media Life”

    1. Hi nourhen,

      It’s a great experience. I have been out for 1 year now (almost) and I don’t miss it for a bit in terms of the platforms and the way it addicts people. I look forward to hearing about how you enjoyed your « digital detox » and how you feel about it.

      Thanks for passing by (and i’m getting back to you regarding your email).

      Best,

      Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.