Skip to content

Incroyable Fujifilm X-T4 en outdoors & Sport

Nous sommes en avril 2020, et nous sommes confinés pour cause de Coronavirus COVID-19 dans le monde entier, et le travail photographique pour des projets, des missions et des événements a pris fin temporairement de manière brutale. Cependant, ce n’est pas parce que les événements majeurs sont interrompus que les conceptions de boîtiers ne sont pas planifiés. Le Fujifilm X-T4 arrive sur le marché cette semaine. J’ai été approché par Fujifilm Suisse pour tester ce tout nouveau boîtier Premium qu’est le Fujifilm X-T4, pendant quelques jours. 

Aujourd’hui et cette semaine, sincèrement, il pleut comme il n’a pas plu depuis des semaines, nous sommes confinés, et il est temps pour moi de comprendre comment tirer le meilleur parti de ce test, de ce review, et vous proposer ma version actuelle du meilleur de cet appareil photo, afin de vous donner mon avis personnel sur cet nouveau “flagship” Fujifilm qu’est le X-T4.

Vous avez peut-être déjà lu mon compte rendu sur le Fujifilm X-T3 et mes réflexions sur cet ancien appareil photo phare.

Comme vous le savez peut-être si vous suivez mon travail ou si vous le découvrez sur mon site Web, mon travail est basé sur des campagnes publicitaires et projets pour des marques de Sport, Outdoors, Lifestyle. C’est donc en plein air pour des entreprises, ainsi que lors d’événements sportifs dans le monde entier que je travaille. Donc j’aime sortir, généralement avec des athlètes, et me faire botter le cul physiquement car la plupart d’entre eux sont de classe mondiale ou de niveau équipe nationale! Alors… ça fait mal, mais c’est fantastique.

Maintenant, cela explique pourquoi je travaille uniquement avec Fujifilm & profoto ces dernières années, et mon Rationel pour un équipement minimaliste pouvoir produire du travail haut de gamme pour mes clients et me permettre de garder le rythme aussi.

TLDR

C’est oui ! Si vous êtes un utilisateur de Fujifilm ou un utilisateur de Fujifilm X-T3 et n’avez pas besoin de l’écran à inclinaison “à plat”,  tout le reste en fait l’appareil photo parfait pour le travail photographique et vidéo.

Le boîtier du Fujifilm X-T4

Donc, la chose la plus incroyable à propos du boîtier, c’est qu’en lisant les critiques de divers fuji Rumours et autres, j’avais l’impression qu’il serait vraiment gros avec la nouvelle batterie et l’IBIS. Mais sincèrement… côte à côte avec le X-T3, c’est assez similaire. nous parlons de quelques millimètres à droite et en profondeur, mais vraiment de millimètres, et ce n’est pas grand-chose, mais pour une super amélioration du boîtier.

Le boîtier est légèrement plus profond, certainement dû un peu à l’IBIS et à l’écran Réversible (que j’appelle Flippy) qui a besoin d’une nouvelle charnière, de sorte que nous pouvons voir 2 biseaux à l’arrière, ce qui correspond au biseau X-T3 et au nouveau biseau de l’écran réversible.

Grip pour la main et Grip Batterie

La poignée du Fujifilm X-T4 est très légèrement plus profonde, ce qui le rend plus facile à tenir si nous l’utilisons avec un téléobjectif ou un objectif avant lourd. Cette poignée ressort juste ce qu’il faut, et j’ai une grosse main, ce qui me permet de bien l’avoir en main. Ce n’est certainement pas un grip de la taille d’un reflex numérique, donc il reste vraiment dans le style de prise en main habituel de Fujifilm, mais avec juste cet extra qui le rend agréable à tenir.

Le Battery Grip est assez grand, et habituel pour l’appareil photo, et contient toujours 2 batteries, avec une poignée verticale et horizontale pour les portraits, et les mêmes caractéristiques que pour le VG-XT3.

Ce que je peux dire, c’est que j’aimerai toujours que la protubérance soit retirée de ce Battery Grip, car c’est un problème pour moi de la ranger correctement dans mon sac. Fujifilm a créé un incroyable Grip pour le X-H1 qui vient se placer sous le boîtier, et celui-ci pourrait simplement être adapté, à mon humble avis, pour le rendre pratique pour le stockage, limite j’y mettrai un coup de Scie si je savais ce qu’il y avait dedans.

Boutons de fonctions & Nouveautés

Les mêmes molettes de réglages du fujifilm X-T3 se trouvent sur le fujifilm X-T4. comme tels que:

  • Gestion des ISO
  • Mode Prise de vue Simple, Continue Lente, Continue Rapide, etc.
  • Vitesse d’obturation
  • Compensation d’exposition

La nouveauté est assez étonnante, même si elle peut sembler petite, le X-T4 a mis à jour la molette relative aux fonctionnalités de prise de vue uniques et continues, y compris HDR. La molette a changé l’ordre, qui est désormais Panoramique, avancé, support, CH, CL, S, HDR. 

Ca semble peu, mais ça a tout son sens en tant que photographe, c’est beaucoup plus naturel dans cet ordre pour moi qu’auparavant.

Le sélecteur vidéo est maintenant retiré de cette molette, et se trouve sous la molette des ISO, ce qui permet un passage très rapide du mode photo au mode vidéo, ce qui en fait un véritable appareil photo hybride pour les créateurs de photos et de vidéos. 

Je ne me suis pas encore retrouvé sur une moto ou un événement avec un rythme de job particulièrement soutenu avec le X-T4 pour voir si ce changement de position me rendra fou ou non en passant sur en mode video sans que je ne m’en rendes compte, mais pour moi, c’est une excellente fonctionnalité d’avoir mis ce selecteur à droite.

Un nouveau bouton de fonction a été ajouté au fujifilm X-T4 entre le déclencheur et la molette de compensation d’exposition, afin que nous puissions y ajouter un Fn supplémentaire lorsque nous en avons besoin. Je le trouve bien positionné et pratique à utiliser, facile d’accès, et bien localisé.

Vous trouverez également quelques fonctionnalités «attendues» comme l’écran à bascule qui permet un vlog et une création vidéo plus faciles pour ceux d’entre vous qui sont dans le domaine de la production de vidéos.

Lecteur de carte Double

Un changement intéressant sur le fujifilm X-T4 est la double fente qui n’est pas parallèle, mais elle est alignée en haut et en bas. Ce n’est pas un énorme changement, mais maintenant les deux fentes à cartes SD sont clairement indiquées, nous pouvons donc voir quelle carte nous mettons dans quel emplacement.

Une chose que je ne comprends pas, c’est pourquoi l’emplacement 1 est en dessous et 2 est au-dessus. Ma logique dirait que je lis de haut en bas, donc 1 est en haut, 2 en dessous, donc ça m’a surpris, et pour moi, je retire celui du haut avant la seconde quand je laisse mes mains faire le travail sans réfléchir.

Cela étant dit, c’est juste un petit truc que j’ai remarqué. Une nouveauté, le clapet du lecteur de carte est maintenant amovible avec un petit interrupteur. Le remettre en place peut prendre du temps, c’est délicat avec le ressort circulaire qui s’y trouve, donc il ne suffit pas de le mettre en place, attendre le “clic” et se dire que c’est OK. Attention si vous l’enlevez, vous pourriez prendre 5 à 10 minutes pour le remettre… Oui, j’ai essayé… Ne demandez pas pourquoi, moi on me demande de tester, je teste, et après je me retrouve un peu en galère, mais bon… C’est ça le test, non?

Bouton Quick Mode

OUI ! Le bouton de mode rapide (QuickMode) a été déplacé à l’endroit où se trouvait l’AF-L sur le X-T3, et l’AE-L est passé en position du QuickMode. L’AF-On est maintenant où l’AE-L était situé… j’espère que vous suivez, c’est un peu un tetris, mais c’est génial. Je peux accéder à ce dont j’ai besoin sans quitter les yeux du viseur. Encore une autre amélioration simple mais essentielle de Fujifilm, merci les gars, vous écoutez vraiment les utilisateurs et cela fait une différence.

MENUS

Les menus ont légèrement changé dans le fujifilm X-T4, mais pas tant que ça. donc si vous êtes habitué aux menus habituels de Fujifilm, vous vous y retrouverez facilement.

Ce qui a changé, c’est que les fonctionnalités vidéo ne sont plus dans le menu de base. Ils ont divisé le menu vidéo lorsque vous êtes en mode de commutation vidéo et le menu Photo lorsque vous êtes en mode photo.

C’est cool, et parfois pénible selon votre manière de procéder pour vos réglages. mais il y a tellement de fonctionnalités spécifiques pour chacun que je trouve vraiment sympa qu’ils placent vidéo avec vidéo et photo avec photo. Il le rend juste propre et soigné. Perso pour avoir testé la photo et la vidéo séparément, ça m’a clairement facilité la tâche et j’ai trouvé très bien pensé. 

Simulations de Films

Comme certains d’entre vous le savent, nous trouvons toujours les simulations habituelles de Fujifilm, et avec le classique Chrome ajouté au dernier boîtier, nous pouvons maintenant trouver l’Eterna Bleach sur le Fujifilm X-T4. C’est beau, avec peu de réglages, c’est juste magnifique directement en sortie de boîtier. 

J’adore ce look doux et désaturé, et je suis sûr que les influenceurs et les producteurs de contenu vont adorer ce mode, en mode photo et vidéo.

A cela s’ajoute le nouveau « effet chrome Bleu» qui peut être légèrement tonifié à la hausse ou à la baisse à notre goût. Les fonctionnalités de hautes lumières et d’ombre s’intègrent désormais dans un menu type “courbe RVB”, il faut s’adapter, mais j’aime vraiment cette fonctionnalité aussi, car la haute lumière n’existe pas sans ombres et vice versa.

Quelques nouvelles options de menus ont été ajoutées pour couvrir les fonctionnalités de la stabilisation IBIS. Je couvrirai les fonctionnalités IBIS dans la partie shoot de ce post, donc je n’entrerai pas dans les détails d’IBIS ici.

Mode Hybride et Vidéo

L’appareil possède un port HDMI et USB-C sur la gauche, avec une télécommande et des ports de prise microphone du même côté. Cela permet de connecter des câbles si nécessaire. Une chose qui est assez particulière est que lorsque vous retournez l’écran, vous vous retrouverez coincé avec des câbles et des prises devant votre écran, donc si vous utilisez ces fonctionnalités pour connecter un micro vidéo Rode sur le dessus du appareil photo par exemple, vous devrez trouver un moyen de voir votre écran.

C’est essentiellement le même problème que nous pouvons trouver sur tous les boîtiers, avec des écrans réversibles et adaptateur de micro externe, aucune marque n’a encore résolu le problème, ils ont tous à ce stade le même souci, donc je me demande pourquoi les ingénieurs n’ont pas utilisé l’avant de l’appareil ou d’autres emplacements pour connecter des câbles de ce type pour des conceptions de boîtiers type hybrides.

Cela étant dit, comme mentionné auparavant, pour ce qui est du commutateur photo / vidéo il est parfaitement positionné. J’ai pour ma part, mais ce n’est que mon avis, trouvé un léger problème … avec mon index, il est super facile de passer de l’image fixe à la vidéo, mais pour revenir de la vidéo à l’image fixe, je ne peux pas le faire sans regarder la caméra et trouver le commutateur, car j’ai des doigts assez grands, et là, je peine à trouver le “switch”.

J’adorerai voir l ‘«interrupteur d’alimentation» prendre un angle droit de 45 °, au lieu d’être à angle droit devant le boîtier. Cela permettrait à l’interrupteur marche / arrêt d’être traité avec mon index (sur la 2e phalange), et le commutateur vidéo / fixe d’être activé et désactivé avec le bout de mon index.

BATTERIE

La nouvelle batterie offre une grande durée de vie, et je pourrai selon fujifilm faire environ 400 clichés sans me retrouver hors de la batterie, c’est une grande amélioration de 25%, et j’en suis vraiment heureux. En réalité, je trouve qu’elle tient bien plus que ça, et ce n’est pas la prise de vue qui coûte en batterie, mais l’IBIS et les réglages de wifi, bluetooth et autres. Désactivez ce dont vous n’avez pas besoin, et vous pourriez passer une journée complète à shooter sur une seule batterie. 

Oui, nous pourrions être tristes de voir l’ancienne batterie mise au placard, alors que le fujifilm X-T1, le fujifilm X-T2, le fujifilm X-T3 et tous les autres appareils photo sont sur les mêmes batteries, mais Fujifilm a écouté ses utilisateurs et fourni un excellent nouvel appareil photo fujifilm X-T4, avec IBIS, les fonctionnalités vidéo et la durée de vie de la batterie sont ce que nous attendions, et ils nous l’ont fourni dans un boîtier super compact.

Une chose intéressante avec la batterie, c’est qu’elle est légèrement plus lourde que les batteries précédentes. Donc, quand vous voulez le glisser dans la fente, son poids l’amène par gravité, et comme il est plus grand, il a la forme de 2 tubes arrondis. Cela aide à le guider correctement.

Comment cela peut-il être utile que vous pourriez demander? Eh bien, lorsque je porte des gants, par exemple, la manipulation des piles et leur introduction sans mouiller l’intérieur de l’appareil photo peuvent être un problème, et ici, c’est facile. je peux le glisser et fermer le couvercle, facile, rapide, efficace.

CHARGEUR

Maintenant, voici la partie amusante… ou autre, c’est selon, chacun y verra ce qu’il convient.

Fujifilm ne fournit plus de chargeur de batterie pour l’appareil photo. Il y a un adaptateur USB-C avec une prise d’alimentation, nous pouvons donc charger la batterie uniquement via l’appareil photo.

Alors oui, si nous le regardons du point de vue de l’utilisateur, nous pouvons toujours trouver une prise d’alimentation ou un ordinateur pour brancher un câble USB-C et recharger. Mais ma préoccupation, lorsque je shoote pendant une journée entière ou une semaine entière, comme des événements sportifs et des vidéos, eh bien…je recharge mes batteries sur les petites heures que j’ai durant la nuit et je charge toutes mes batteries en même temps. Cela m’oblige donc à acheter un chargeur de batterie supplémentaire, voir deux, ou trois, tous devenus optionnel pour recharger mes autres batteries.

Cela aidera les entreprises telles que Patona ou d’autres marques de chargeurs à développer leur gamme, mais je dois dire que pour 2499 francs suisses en kit (environ 2000 € ou 2500USD), c’est un peu pauvre sur toute la ligne, et c’est un mauvais choix pour pour les Professionnels. J’espère qu’ils reconsidèreront cela d’une manière ou d’une autre ou apporteront des changements pour l’avenir. Ou… faites simplement le chargeur assez bon marché, parce que je ne me vois pas avoir 8 chargeurs en ligne avec rallonge dans une chambre d’hôtel, ou me réveiller toutes les 2,5 heures pour changer les piles dans le boîtier de l’appareil photo. Là, c’est un point d’amélioration, sincèrement, pour moi, c’est un point à revoir.

MEMOIRE TAMPON EN PRISE DE VUE RAFALE

RAFALE LENTE

Je photographie en mode standard, pas en mode de visée sport, donc le capteur au complet, les données complètes sur les fichiers, le rendu maximal, des détails à part entière, non compressé, donc le stockage maximal, et en mode d’obturation mécanique.

Je voulais rigoler un peu à la maison avant de partir pour mon projet et je voulais voir comment la mise en mémoire tampon du Fujifilm X-T4 apporterait quelque chose de nouveau à ce qui existait déjà. 

Je n’ai jamais rien vu de tel auparavant. En JPG Fine + RAW, sauvegarde double carte, en rafale lente, l’appareil photo a pris 9 secondes avant que l’appareil photo ne commence à ralentir et à prendre des photos en “single shot”, ce qui signifie que le tampon était plein (je l’ai fait avec ma montre, donc il ne s’agit pas de millisecondes pour moi). Cela signifie 35 images avant qu’il ne commence à ralentir.

En Rafale Lente avec JPG Fin uniquement, j’ai appuyé sur l’obturateur, et j’ai attendu… attendu… attendu… attendu… attendu… Oui… un peu plus, attendu… J’ai décidé d’arrêter à ce moment… mais j’ai continué. Mon test s’est arrêté à 334 images JPG, mais il ne se bloquait toujours pas avec un tampon complet, j’en ai eu marre j’ai levé mon doigt du bouton.

RAFALE RAPIDE

Maintenant, qu’est-ce que la Rafale Rapide nous donne? Eh bien encore, c’est assez impressionnant pour moi. J’obtiens les mêmes résultats, de 35 images avant le début de la mise en mémoire tampon. La durée de temps passe donc beaucoup plus vite, mais 35 fichiers complets.

Et pour la rafale Rapide en JPEG Fine uniquement, et je suis allé au bout, pour voir ce que cela pouvait donner. Alors … attendez … il tamponne un peu plus vite qu’en mode rafale lente, mais j’obtiens 273 JPG avant de revenir à une rafale lente, puis après 1 minute, il passe toujours à un type de rafale continu plus lent, comme s’il était à peu près 1 à 2 images par seconde.

Pour être honnête, je n’ai jamais vu de telles performances de la part de n’importe quel appareil photo, quelle que soit la marque que j’ai eu la chance de posséder ou de tester, JAMAIS!

JOUR 1, SHOOTER SOUS LA PLUIE BATTANTE

Il y a eu 6 jours de pluie intense ici en Suisse, mais quand je dis pluie, il pleuvait, avec des nuages ​​gris uniformes gris monochromes, et j’étais réticent à sortir cet appareil photo dans des conditions où je le ferai avec mon appareil photo, mais pas avec un appareil photo que l’on me prête à tester.

J’ai commencé par prendre quelques clichés d’éléments industriels depuis mon balcon, oui, cela semble bizarre, mais tester quand il ne fait pleuvoir à torrents pose des défis. Quelques clichés de la simulation JPG d’Eterna Bleach, directement en sortie de boîtier pour vous donner une idée de la façon dont l’appareil photo gère cela.

Cependant, après quelques réflexions, me voici parti, en sortie sous la pluie torrentielle, et me voici dans un endroit appelé « Maison Monsieur » pour une promenade dans la nature. Je teste l’objectif 100-400 avec le convertisseur 1.4 et mon 35 mm (équivalent 50 mm). Pourquoi les deux formats? eh bien, je suis ici pour tester l’IBIS sur des sujets statiques, ou pour voir comment mes mains tremblantes peuvent se gérer à des vitesses d’obturation très faibles.

Certains des plans ci-dessous tels que la formation rocheuse ont été tournés au 1 / 40e de seconde, en utilisant le tube d’extension de 400 mm à 400 mm + 1,4. donc je suis à 560 mm (équivalent 855 mm). Je suis sacrément bluffé par le résultat final et la qualité, c’est totalement incroyable. Je ne sais pas pour vous, mais c’est un choc pour mon système de voir un tel résultat, habituellement, je tremble et j’ai des flous, mais là… Que Dalle!

Les images sont post-traitées avec Capture One 20, et j’applique mes préréglages spécifiques à ces images, en leur donnant un ton légèrement un peu dark, moody et différent, j’ai tendance à pousser un peu le traitement, c’est mon style, donc pas de prise de vue “sorti du boîtier là”. 

La plupart des les plans sont tournés avec la simulation Standard, et certains sont traités avec des simulations que je vais pousser un peu en post-production.

J’adore vraiment l’Eterna Bleach et le négatif Chrome qui donnent des effets époustouflants avec lesquels je me réjouis de travailler par la suite.

Je suis trempé, mais heureux de cette première sortie. Le boîtier est époustouflant. je suis amoureux du son de l’obturateur, de la position des boutons, et je peux confirmer que le commutateur vidéo tient bien, et que c’est en effet complexe pour moi avec mes gros doigts, de passer de mode photo à vidéo et retour. peut-être du SUGRU pour faites-le ressortir 😀

SPORTS, OUTDOORS & LIFESTYLE

Mon domaine de travail principal est le sport, l’outdoors, et le lifestyle. Je voulais donc tester ce boîtier directement sur un shoot de production réel. J’ai donc décidé de me planifier une sortie en VTT avec un athlète, sur une distance de 17 km (qui s’est terminée par une grosse virée de 10 km) avec mon sac complet, le Fujifilm X-T4, le 100-400 mm, convertisseur 1.4 et 14 mm et 35 mm, plus un flash, une télécommande et mon kit de rechange pour le VTT. 

En gros, pour être sincère, j’avais 10 kilos en plus sur le dos… Cela m’apprend clairement que j’ai besoin de minimaliser davantage et d’atteindre une configuration optimale pour mon équipement et mes shootings. Chaque shoot est différent, la planification, la préparation, mais quand vous partez avec des athlètes, chaque gramme compte, et c’est mon travail de tout régler.

Donc, je suis sorti dans une zone proche de chez moi pour quelques heures de roulage VTT, de shooting, de plaisir, et une météo superbe ce jour là.

Le shooting s’est avéré se transformer en une série lifestyle, et des montées (oui, c’était principalement en montée avec quelques descentes), et j’ai joué avec les différentes simulations et travaillé sur mes traitements dans Capture One Pro 20 en post-production.

Vélo & Matériel

Comme vous pouvez le voir, pas d’appareil photo dans le sac, donc le fujifilm X-T4 n’a pas le petit espace à côté de l’équipement Thermo, mais j’ai dû l’utiliser pour prendre ces photos, donc c’était mon set pour la balade et le shooting. Vous pouvez voir le Profoto C1 dans le coin, le Connect sur le côté et un microphone Rode Videomic car je pensais que si j’avais le temps, je filmerais une mini interview, mais cela n’a pas pu se faire faute de temps.

Quelques photos en sortie de boîtier

Comme je ne voulais pas présenter une série de clichés SOOC, car ils ne représentent pas ce que nous pouvons faire avec la photographie. Autant j’apprécie que certains ne modifient pas leurs images, j’aime leur donner une mood et mon style personnel, et les amener à ce que j’aime en termes de photographie.

Cela étant dit, je comprends que certains aimeraient également voir ce qui sort de l’appareil photo, et j’ai donc ajouté quelques prises de vue directes du Fujifilm X-T4 en simulation standard.

TEMPS DE PARTIR POUR UN RIDE !

En partant pour cette belle balade, je jouais avec de la photo des paysages et des montagnes avec le 400 mm avec convertisseur, donc c’est comme un objectif 855 mm.

Je suis ensuite passé de l’objectif Zoom à l’objectif Fujinon XF 14 mm pour la plupart des clichés, et quelques-uns avec le Fujinon XF 35 mm pour des plans rapprochés plus intimes.

Vous pouvez voir quelques clichés similaires, près de la cabane où j’ai décidé de traiter en monochrome et en couleur pour donner une sensation différente à la série.

CE QUE J’EN PENSE DE CE X-T4

Dans l’ensemble, c’est un appareil photo assez dingue. Les simulations sont superbes, les positions des boutons ont vraiment été améliorées et les demandes des utilisateurs ont été mises en œuvre. 

C’est génial, et je peux seulement dire tout ce que j’ai vu jusqu’à présent le comparant à un “X-T3.5” au lieu d’un X-T4 ne rend pas justice à ce magnifique nouveau boîtier. 

J’aime vraiment le boîtier, il est légèrement plus lourd que le X-T3 avec ou sans batterie, mais la façon dont tout est équilibré le rend beau à avoir en main. L’écran réversible est vraiment adapté aux photographes, ou aux producteurs de contenu vidéo. De mon côté, j’aime beaucoup le réversible, mais j’ai un problème, parce que je suis photographe outdoors, sport, et active lifestyle. J’apprécie vraiment photographier de puis à même le sol, mais je ne peux pas toujours me coucher dans la boue, à plat ventre, pour shooter, et l’écran inclinable m’a permis de shooter ce type de cliché sans aller au sol.

Maintenant, avec cet écran réversible, je ferais mieux de me procurer des ponchos et des pantalons de rando hyper lavables plutôt sympas, et de me diriger vers les les Hypromat en fin de journée pour me nettoyer au Karcher, mais bon… les utilisateurs ont demandé, Fujifilm livré, et encore une fois, tout une question d’appréciation, selon vos besoins.

J’adore vraiment la fonction photo / vidéo, comme je vous le disais ci-dessus, entre le menu et le commutateur, c’est génial et je suis super content de cela. Je ne filme pas beaucoup de vidéo, mais cela me fait dire que j’ai envie de m’y mettre, et tester des trucs et à travailler sur des projets de Cross-Media pour certains projets, ou des Behind the Scenes.

L’IBIS est une excellente fonctionnalité pour le travail vidéo, et pour les photographes de paysage, c’est un must, et j’ai vraiment vu la différence. Il est également utile pour l’astronomie ou les prises de vue en extérieur la nuit, sans mouvements humains, ou dans mon type de projets, sur des Outdoors nocturnes. Parce que vous pouvez avoir le meilleur IBIS du monde, quand les gens bougent, vous êtes bien embêtés, et IBIS ou pas… vous aurez des rendus flous.

Cependant, lorsque vous savez que vous pouvez atteindre 8 stops de stabilisation entre l’appareil photo et l’objectif, c’est dingue, et sincèrement, avoir une vitesse de 1 seconde et obtenez une stabilisation de 1 / 250e de seconde, c’est de la haute technologie. 

Il vous sera certainement possible, ainsi, d’obtenir ces superbes photos à longue exposition sans votre trépied un jour… ou vous pourrez compenser le vent sur votre trépied, alors oui, un grand oui à cette intégration IBIS.

INTEGRATION PROFOTO

Comme certains d’entre vous le savent peut-être, je suis également  ambassadeur Profoto pour la Suisse, ce qui m’amène à l’intégration entre les marques. Je ne peux pas aller avec un appareil photo qui ne fonctionne pas avec mes flashs et vice-versa.

L’an dernier, j’étais dans une zone floue, car je ne pouvais pas intégrer le Profoto A1 mais cette année, Profoto et Fujifilm ont travaillé ensemble, et je peux prendre mon Kit minimaliste avec moi, avoir un Fujifilm Connect, le Profoto A1x, et ce super nouveau Profoto C1 avec moi. 

Tout est petit, compacte, fonctionne parfaitement ensemble. J’allume chaque appareil, et hop, ça fonctionne. C’est simple, c’est juste incroyable. Je peux créer facilement!

Merci à profoto et Fujifilm pour tout ce travail incroyable et l’intégration de toute la gamme de produits. ÇA MARCHE !

Vous pouvez consulter mon court article sur mon site internet sur la façon dont j’ai tourné un petit projet eBoutique en moins d’une heure avec le X-T4 et le Profoto Connect, Profoto C1 et Profoto A1x ensemble.

QU’EST CE QUE J’AIMERAI VOIR SUR UN NOUVEAU BOÎTIER

Donc, maintenant j’aimerai voir quelques améliorations sur ce X-T4 (Et oui, j’aimerai avoir Eterna Bleach intégré sur X-T3, Please Fujifilm, Please!).

Le Battery Grip du X-T4 a les mêmes problèmes que le celui du X-T3, et la protection en plastique pour le Grip sous le boitier est toujours la même. Je vais donc revenir à la planche à dessin à mon humble avis pour cela. Je voudrais voir une protection sérieuse pour un boîtier tropicalisé sans avoir le risque de l’inonder quand j’ai le grip (parce que le joint n’est pas parfait, donc les gouttelettes d’eau entrent… J’avais ça sur mon X-T3).

C’est un grand non, non! Cela se poursuite depuis le début des boîtiers de la série X fujifilm fournissant, et pour moi, je ne peux pas dire assez en quoi c’est un problème et j’aimerais qu’il soit changé ou amélioré.

Changer la position des commutateurs vidéo et marche-arrêt, serait formidable, cela pourrait prendre 45 ° pour le résoudre, peut-être essayer de visser le bouton marche-arrêt différemment pour tester cela?

Chargeur USB… ou un chargeur approprié, oui monsieur! C’est un must pour un appareil photo professionnel avec mode sport, mise en mémoire tampon ultra rapide, mise au point automatique rapide et toutes les fonctionnalités super puissantes qu’il contient.

X-T3 VS X-T4

C’est donc la grande question pour beaucoup. Si vous êtes propriétaire d’un fujifilm X-T1, X-T2, X-H1, cela ne fait aucun doute, optez pour le X-T4! Si vous êtes propriétaire d’un X-T3, vous avez des vues sur ce X-T4 et si vous avez plusieurs boîtiers et toutes les batteries de votre kit, peut-être aurez-vous des doutes.

Personnellement, j’envisagerais d’aller pour 2 boîtiers X-T4, et je laisserai tomber le Grip, si je peux trouver des chargeurs de batterie, ou des chargeurs doubles que je collerais ensemble.

Les fonctionnalités vidéo, la position adaptée des boutons et l’excellent rendu des fichiers qu’il crée, avec les simulations améliorées me feraient passer à ce nouveau boîtier “flagship” de Fujifilm X-T4. L’écran réversible aide vraiment en termes de vlogging et de création de mes propres interviews. Mes projets de travail dans le monde entier et mes envies de documentaires ainsi que développer mon portfolio seront grandement facilités.

Le fait que le système soit entièrement compatible avec mon équipement Profoto rassemble vraiment tout, et l’intégration fluide avec Capture One Pro en fait également le boîtier de choix, parfait pour mon type de job en photo.

Pour les sports, la durée de vie de la batterie fait vraiment une différence, l’IBIS si je suis sur un vélo peut me fournir des options étendues pour ma prise de vue. Je suis sorti pour toute la balade de l’après-midi et j’ai utilisé 1 seule barre de la batterie.

CONCLUSION

Donc, très franchement, OUI, je passerais au X-T4, même si la seule chose qui me dérange est de ne pas pouvoir incliner l’écran comme le X-T3 (donc je pourrais garder mon X-T3 juste pour ça ).

J’aime avoir les mêmes 2 boîtiers, pour la simplicité des simulations, des batteries, du rendu, des mises à jour du firmware et de la compatibilité avec chaque partie de mon flux de travail, donc avoir deux Fujifilm X-T4 serait la meilleure option pour moi, c’est plus rapide, plus fluide, mieux, en tous termes, et je suis clairement prêt à demander à l’univers!

Avec un projet à vie intégrant l’écriture, la vidéo et la photographie, parcourant le monde et se connectant à une catégorie spécifique de personnes, je crois que le X-T4 le boîtier qui manquait, et il serait vraiment idéal pour moi en tant que photographe.

Une version écourtée et simplifiée a été publiée par Fujifilm Suisse sur leur journal. N’hésitez pas à aller la découvrir, s’y trouvent quelques visuels différents.

Leave a reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.