Aller au contenu

Hommes, soyez vulnérables

Il est temps de créer un changement de conscience. Il est temps de faire un bond en avant. Il est temps pour les hommes d’exprimer leur vulnérabilité. C’est le moment où les hommes réalisent qu’ils peuvent être vulnérables et changer le monde.

Évidemment, ce n’est pas le cas de tous les hommes, ni de toutes les femmes, car généraliser fait plus de mal que de bien. Pourtant, j’ai remarqué que dans mon cas, je peux parler de 10… oui 10. 10 quoi ? 10 pour cent ? non… 10 hommes sont entrés dans mon espace thérapeutique depuis que j’ai commencé en 2019. Soit 10 hommes en 4,5 ans pour des séances individuelles.

Le problème est qu’il n’y a pas d’espace pour être vulnérable. Oui, vous l’avez entendu, il n’y a pas d’espace. Ce n’est pas que l’espace n’existe pas. C’est que le collectif ne veut pas que cela se produise et que nous nous enfonçons dans un masculin malsain.

Masculin malsain

Qu’est-ce qu’un masculin malsain ? Nous entendons parler de patriarcat, de matriarcat, de droits des femmes, de liberté d’expression et de bien d’autres choses encore.

Mais quand allons-nous écouter l’élément clé, notre champ énergétique et notre programmation subconsciente ?

L’idée n’est pas d’entrer dans le fait d’un homme faible, ou une femme faible, ce qui nous rendrait victimes de notre propre disparition. Non, il s’agit d’entrer dans notre espace de vulnérabilité.

Un homme malsain, dans le cadre de son énergie masculine, sera motivé par la performance, mais pas par le but. Guidé par L’ego, et non l’intuition. Par la confrontation, et non par l’affirmation de soi. Poussé par ses blessures, et non par son essence.

Remettre en question, rejouer les schémas de l’enfance, explorer le besoin d’un père, ou d’une mère, dans les différentes relations. Ces relations peuvent être professionnelles, personnelles ou intimes.

Ne pas reconnaître ses erreurs, être rancunier, blâmer. Ou, pire encore, de rejeter la faute sur le monde qui l’entoure et de broyer son corps jusqu’à sa propre mort.

Etre dans son Masculin conscient

Lorsque nous entrons dans l’espace d’équilibre de nos propres énergies, un masculin sain peut nous offrir la sécurité. Il offre un équilibre émotionnel, de la compréhension, de la compassion, tout en étant clair et en affirmant sa propre vision et sa propre voie.

Un masculin conscient a une idée approximative de sa direction, elle peut changer, mais il est guidé et navigue de manière fluide à travers les obstacles.

Tenir une position, s’affirmer, tout en libérant toute l’énergie, la tension, l’intensité qui pourraient le déclencher. S’il se sent interpellé par le fait d’être vulnérable, il explorera ce sentiment et cette sensation à l’intérieur de lui.

Sommes-nous prêts, en tant qu’hommes, à relever le défi de la vulnérabilité ? Allons-nous offrir aux femmes ce qui leur revient ? Leur permettre d’être émotives, aimantes, passionnées, fluides et ruisselantes, comme une pure expression du divin ?

Pourquoi les femmes pénètrent-elles dans un espace énergétique masculin massif ? S’engager dans la vie active, le travail, le champ de bataille de la confrontation de l’énergie masculine, le forcing, chargées à bloc ? Parce que nous ne faisons pas notre part du travail !

C’est assez simple, si nous ne sommes pas prêts à être des guerriers pacifiques, à entrer dans le champ de bataille de l’amour. En explorant les blessures de nos générations passées, en étant insensible aux blessures du féminin, ils se sentiront suffisamment en sécurité pour entrer dans un espace d’alignement, d’amour, d’émotion.

Cela signifie-t-il qu’il faut accepter toutes les conneries et les blessures, le féminin toxique et les blessures ? Non, pas du tout. C’est tout le contraire. S’affirmer, ne pas entrer en confrontation. Pourtant, il faut être suffisamment vulnérable pour demander des conseils, de l’aide, pour s’observer soi-même.

Lorsque vous vous exprimez et que vous sentez que cela déclenche une blessure, parlez-vous à partir de votre blessure ou de votre âme ? Êtes-vous suffisamment vulnérable pour parler à partir de l’âme, et non de la blessure ?

Vulnérable et conscient

Oui, les hommes peuvent être vulnérables et conscients. Les hommes peuvent être conscients et s’affirmer. Les hommes peuvent être des hommes et les femmes peuvent être des femmes.

Est-ce que je crée des situations difficiles ? Non. Je me souviens de cette publicité il y a quelques années et d’un film que ma fille a réalisé avec des amis sur le thème “Être une fille”.

En tant que père, j’ai été frappé par le fait que nous, les parents, étions aussi à l’origine de cette situation. Par nos paroles, nos actions, oui, le collectif y contribue, mais cela commence par nous.

Cela commence par moi en tant que père, en tant qu’homme. Cela commence par le fait que les mères sont des femmes.

Nous décidons, nous pouvons changer cela. Il m’a fallu des années pour être suffisamment vulnérable pour participer à des cercles. Participer à des séances de thérapie. Entrer dans l’espace de la guérison énergétique ou de l’hypnothérapie. Explorer mes propres vulnérabilités, mes douleurs, mes blessures.

Pendant tout ce temps, j’étais dans le déni, une illusion totale, comme beaucoup d’hommes, comme beaucoup de femmes avec qui j’ai partagé ma vie. Il faut être vulnérable pour se montrer. Pour être un homme, il faut s’interroger sur soi-même. Il faut être un homme pour sombrer dans l’ombre.

Lorsque l’on parle d’éveil, il s’agit de réveiller notre propre conscience. Et devenir éclairé, c’est regarder nos ombres et les éclairer. Il ne s’agit donc pas pour l’autre d’être meilleur, d’être plus que l’autre. Il s’agit d’une pure introspection. La déconstruction à l’état pur.

Déconstruction des modèles

Oui, déconstruire ce que les gens ont créé, ce que les gens ont décidé, et pour une fois, décider que cela, avec nous, aujourd’hui, change.

En tant qu’homme, vous avez ce défi, cette responsabilité, ce dévouement envers vous-même et envers les femmes, envers le monde. Nous sommes expressément appelés à être vulnérables, à entrer dans cet espace de conscience. Vous observerez votre propre conscience.

Et à partir de cet espace, vous ne devez pas protéger une femme comme s’il s’agissait d’une créature faible. Non, vous devez vous élever et permettre à celle-ci de s’élever, comme elle, de son élévation, vous permet de vous élever. Protéger, c’est permettre à l’autre d’être.

Vous pouvez donc penser qu’il n’y a rien à gagner, qu’il n’y a pas de prix à gagner, qu’il n’y a pas d’argent à gagner. Non, il ne s’agit pas d’un travail d’entreprise, ni d’un travail du type “je grimpe les échelons de l’entreprise”. Comprenez que c’est bien plus profond que cela.

S’il vous plaît, je ne peux pas vous supplier, je ne peux pas vous forcer, je ne peux même pas vous suggérer, car cela n’aurait aucun sens si cela ne résonne pas avec vous. Pourtant, je serais reconnaissant à ceux d’entre vous qui décident qu’ils peuvent le faire, qu’ils en sont dignes et qu’ils s’aiment eux-mêmes.

Soyez prêt à devenir, car vulnérabilité ne signifie pas faiblesse. Être vulnérable est probablement l’attitude la plus courageuse et la plus forte qui soit.

WANT MORE?

SIGN UP TO RECEIVE MY WEEKLY NEWSLETTER.

ONE MONTHLY TIP FOR SELF-LOVE & INFORMATION ON PROGRAMS, WORKSHOPS, RETREATS & EXCLUSIVE GOODIES!

We don’t spam! Read our privacy policy for more info & check your spam folder, you will receive an email to confirm your subscription.