Skip to content
fujifilm GFX 100 sport photography, cycling, commercial sport photography, cycling photography. Cycling for children, Unicef, fundraising. Olivier Borgognon, commercial outdoors, action & sports photographer dedicated to creating key visuals and brand campaigns to make a dent in this world.

Quand on parle de photographie et d’équipement, le Saint Graal est souvent considéré comme un appareil photo de Moyen Format. Maintenant, lorsque Fujifilm m’a demandé de faire un essai sur le GFX 100 pendant un week-end, je ne pouvais pas attendre pour prendre la route avec elle et tourner un projet GFX 100 SPORT.

Gardez à l’esprit que ce GFX 100 était un boîtier de PRE-PRODUCTION, ce qui pose certains problèmes qui ne figureront certainement pas dans la version finale de l’appareil photo.

J’étais sur le point de photographier du sport et je pensais que ce serait une excellente occasion de la tester dans un endroit où il n’était pas prévuinitialement.

En ce qui concerne mon test extrême du X-T3 en septembre 2018, il ne s’agira pas d’un review technique. Par conséquent, si vous examinez les données de pixels, les éléments de taille de capteur, les caractéristiques spécifiques du menu et les détails les plus précis de l’appareil photo, vous serez déçu et je vous recommande de profiter de la lecture pour ce qu’elle est, mon examen pratique du projet de photographie sur un projet GFX 100 Sport.

Pour une petite description du projet, le client souhaitait préparer son visuel clé pour l’event de 2020. Le format était le F24 (pour ceux qui ne le savaient pas, le format 24 était de 2,90 × 2,60 mètres). Par conséquent, si nous faisons nos calculs correctement, aucun appareil photo sur le marché n’est capable de sortir ce type de format par défaut, mais en effectuant un rééchantillonnage au plus proche, le seul boîtier capable de le faire était le fujifilm GFX 100.

Rencontrant l’équipe de Fujifilm Suisse le vendredi 14 juin, je me rendais directement à Zurich et je devais en apprendre davantage sur ce boîtier, en comprendre ses caractéristiques et préparer mon shooting pour tester le GFX 100, et si par la plus grande chance, j’aurais la possibilité de shooter mon visuel en plus de l’event ce jour là avec mes différents boîtiers, Win-Win assuré.

Pour ajouter à la complexité, je me suis dit que ce serait une bonne idée de tester les capacités de mon projet Fujifilm GFX 100 Sport avec mes flashs PROFOTO. Je voudrais tester le Profoto B10 Plus et voir comment il pourrait s’intégrer à Capture One 12.1. Disons que c’était un sacré test de 48 heures.

fujifilm GFX 100 sport photography, cycling, commercial sport photography, cycling photography. Cycling for children, Unicef, fundraising. Olivier Borgognon, commercial outdoors, action & sports photographer dedicated to creating key visuals and brand campaigns to make a dent in this world.

Conditions de sport

La dernière nouvelle enthousiasmante est que, généralement, pour les événements sportifs tels que les courses cyclistes, vous avez accès à une moto pour vous rendre à différents endroits, mais cette fois, la boucle de 20 km autour d’un lac se trouvait dans une réserve naturelle; En gros je devais suivre le même chemin que les cyclistes. Cela signifiait évidemment que je devais être concis avec mes emplacements et porter tout mon équipement avec moi sur mon dos, soit environ 20 kilos en tout.

Semble énorme? hmm, peut-être, mais si cela avait été 2 DSLR, et des flashs Profoto B1X ou générateurs, cela aurait été impossible, et le GFX 100 avec mon B10 Plus m’a permis de créer ce que je voulais créer.

Slackliners

Le lendemain, j’ai eu envie de challenger encore une fois les modes Autofocus et Continu; avec des reflets soleil sur l’eau, une réverbération, des montagnes et des sujets qui rebondissent sur une ligne de slackline de 2,5 cm. Que pourrait-on faire de plus avec un capteur et ses capacités pour tenter de lui rendre la vie impossible et planter la mise au point, l’empêchant de faire mouche?

hmm, à mon humble avis, la seule autre option serait de partir skier ou de faire de de la chute libre… C’est le plan à suivre prochainement 🙂

Alors… je suis sûr que vous êtes tous impatients de savoir comment cela fonctionne et que je ressens ce monstre de technologie qu’est le GFX 100.

fujifilm GFX 100 sport photography. Slackliners and waterliners in Switzerland. Active, Action & Outdoors photography GFX 100 hands-on review. Commercial sport photography, Active photography. Outdoors photography Olivier Borgognon, commercial outdoors, action & sports photographer dedicated to creating key visuals and brand campaigns to make a dent in this world. Olivier Borgognon - Rue de la serre 4, CH-2300 La Chaux-de-Fonds - Commercial outdoors & active lifestyle photographer - +41 78 920 20 34 - me@olivierborgognon.com

Le boîtier

Le boîtier est extrêmement robuste, il est vraiment très solide. Avec son Grip à batterie intégrée, il nous donne un temps de charge et de tir énorme. La caméra comprend donc le portrait et la poignée standard horizontale.

La caméra dispose de 2 écrans LCD en haut et en bas de la caméra, ainsi que de l’écran tactile que nous avons l’habitude de voir sur nos caméras fujifilm. Ils incluent les indications que nous attendons, iso, ouverture, vitesse, indicateurs de batterie.

L’écran est un écran tactile, ce qui est très utile pour parcourir nos images ou modifier nos paramètres. Si vous êtes un utilisateur de fujifilm, quel que soit l’appareil photo, vous trouverez les éléments au bon endroit, des boutons placés là où le doigt est placé, et je dois l’avouer, 99% des boutons semblaient simplement accessibles et faisaient ce que je voulais faire par défaut.

La plupart des appareils photo de MOYEN FORMAT sont très avant lourds, ce sont des briques, clairement des gros pavés, complexes et difficiles à manipuler et absolument pas pratiques à prendre en main. On ne peut pas vraiment les maîtriser, et là où Fujifilm a vraiment été génial, c’est leur capacité à créer une évolution majeure sur tous les moyen-formats du marché. En gros vous avez l’impression d’avoir un gros Reflex, mais en fait, vous avez un Moyen Format dernier cri, avec stabilisation d’image, capacités vidéo et photo, un monstre capteur et une technologie dernier cri dans ce boîtier.

fujifilm GFX 100 sport photography, cycling, commercial sport photography, cycling photography. Cycling for children, Unicef, fundraising. Olivier Borgognon, commercial outdoors, action & sports photographer dedicated to creating key visuals and brand campaigns to make a dent in this world.

Menus & Interface

L’interface Fujifilm est très proche du GFX 50 et des fujifilm X-T3 ou fujifilm X-H1. Ce qui est surprenant en bien, c’est que tout porte le même nom, et se trouve au même endroit, niveau ergonomie c’est génial. Vous pouvez simplement aller dans les menus et utiliser la même méthode que vous utilisez avec vos autres appareils photo. Réglage de vos fonctions Fn pour répondre à vos besoins.

Poids

Pour un appareil photo de Moyen Format, le poids est juste au-dessus d’un reflex numérique haut de gamme. Bien sûr, lorsque vous filmez des événements, c’est un peu excessif et comme je l’ai dit dans l’intro, ce n’est pas vraiment ce pourquoi il a été conçu au départ, mais honnêtement … si vous avez besoin d’une taille de capteur haut de gamme, et que vous avez des projets à réaliser … ce que fujifilm a réalisé est totalement dingue.

J’ai arrêté d’utiliser un reflex numérique il y a près de 18 mois et je dois dire que je n’envisage même pas d’y retourner. Donc, avoir ce poids dans mes mains était assez surprenant, Cela me rappelait « le bon vieux temps » avec un corps 1DX ou D5, mais cette fois avec un boîtier comprenant un stabilisateur d’image et un moyen format 100 Megapixels… et ça c’est clairement l’intrigue, et c’est énorme.

Drive Mode

Le système GFX 100 opère comme un autre Mirrorless, et inclut également les modes de Prise de vue simple, rafale lente, et rafale rapide. Quoi ??? Oui, vous m’avez entendu, Rafale Lente et Rafale Rapide, sur un Moyen Format 100 Megapixels.

La grande question est … est ce que ça marche? Carrément, ça fonctionne du tonnerre de feu même. J’utilisais une carte UHS-I 128Gb, donc vraiment pas la plus rapide, et j’ai réussi à obtenir 12 prises de vue avant la mise en mémoire tampon, Full RAW, non compressé, avant que l’appareil photo ne commence à ralentir et à se verrouiller pour sauvegarder les données.

fujifilm GFX 100 sport photography. Slackliners and waterliners in Switzerland.   Active, Action & Outdoors photography GFX 100 hands-on review.   Commercial sport photography, Active photography. Outdoors photography  Olivier Borgognon, commercial outdoors, action & sports photographer dedicated to creating key visuals and brand campaigns to make a dent in this world.  Olivier Borgognon - Rue de la serre 4, CH-2300 La Chaux-de-Fonds - Commercial outdoors & active lifestyle photographer - +41 78 920 20 34 - me@olivierborgognon.com

ET l’autofocus alors ?

Je dois tenir compte de l’AF-C lors de la prise de vue d’événements, de sports ou de travaux commerciaux avec beaucoup de mouvement. Ce que je peux vous dire à propos de l’AF-C, c’est que cela fonctionne vraiment de façon impressionnante. Maintenant, si vous photographiez avec le point de mise au point le plus petit, vous verrez qu’il recherche comme un fou et ne peut pas vraiment faire mouche. Mais si vous le mettez en 2ème taille ou en taille supérieure (5 ou 9 points), vous serez surpris, il fait mouche à chaque coup, et le fait d’avoir 425 points de focus rends la manoeuvre vraiment facile et efficace.

fujifilm GFX 100 sport photography, cycling, commercial sport photography, cycling photography. Cycling for children, Unicef, fundraising. Olivier Borgognon, commercial outdoors, action & sports photographer dedicated to creating key visuals and brand campaigns to make a dent in this world.

Taille de fichiers

Les fichiers de 220 Mb pour un fichier RAW et environ 50 Mb pour un fichier JPG. Je trouve cela super cohérent et permet d’aller bien plus loin avec mes fichiers PSD, TIFF pour de grosses productions.

simulations de films

Les différentes simulations de films sont telles que prévues par Fujifilm. Efficaces, précises, et pas de gadgets. Simplement des simulations de films de haute qualité sans faille. Ce n’est certainement pas ce que j’utiliserais par défaut sur un appareil photo moyen format, ou du moins pas sur SOOC, mais j’appliquerais peut-être des simulations en post avec quelques modifications, c’est donc quelque chose que nous aimons avec les appareils-photo Fujifilm et qui ne déçoit pas.

IBIS – Stabilisation d’image

L’IBIS m’a permis de prendre des photos en descendant au 1/50e ou 1/25e sur un 23mm, sans aucun tremblement. (et j’ai tendance à trembler un peu, ou à donner plus de mouvement de la main sur mes clics). Après avoir testé le IQ3 100 Trichromatic et ce GFX 100, je peux dire que l’effet de l’IBIS est tout simplement phénoménal, et shooter au Moyen Format est un vrai régal.

Connectivité PROFOTO

Vous vous demandez peut-être, si vous êtes un photographe de studio ou un utilisateur de flash déporté, comment tout cela se connecte avec votre Matériel PROFOTO. Alors, ce que je peux dire, c’est que tout est hyper naturel, et très fonctionnel. J’ai pu utiliser ma télécommande AirTTL-F et tout mettre en relation. J’ai pu connecter mon Profoto B10 et Profoto B10 Plus sans aucun souci d’intégration. Le firmware intégré dans le boîtier apporte une intégration totale avec la gamme Profoto tant en mode Manuel que TTL.

La grande nouvelle c’est que je sais de source sûre que de nouveaux produits PROFOTO sont dans le pipeline, et cela permettra une intégration extraordinaire de toute la gamme Profoto avec le matériel Fujifilm.

fujifilm GFX 100 sport photography, cycling, commercial sport photography, cycling photography. Cycling for children, Unicef, fundraising. Olivier Borgognon, commercial outdoors, action & sports photographer dedicated to creating key visuals and brand campaigns to make a dent in this world.

Mon sac photo du jour

Pour cette mission, j’avais un F-Stop ANJA dans lequel se trouvait le GFX 100, mon Profoto B10, un Profoto B10 Plus avec un OCF Magnum reflector, et un manfrotto Nano comme trépied. Un set de batteries pour les B10 et B10Plus, des cartes mémoires, et des batteries pour mes boîtiers GFX et séries X. J’utilisais également un holster avec mon fujifilm X-H1 et fujifilm X-T3.

Intégration Capture One Pro

Effet de surprise 2 ! Lors des tests du Fujifilm X-T3 l’année dernière, je me suis retrouvé dans l’obligation de travailler sur des fichiers JPG, car les fichiers RAW n’étaient pas intégrés par Capture One Pro avant le lancement de l’appareil photo.

Cette fois, l’équipe de Capture One a été hyper optimale et a intégré le GFX 100 à la dernière version de Capture One Pro 12.1. J’ai inséré ma carte mémoire dans mon ordinateur et voilà… Capture one a lancé et importé les fichiers, les a ingérés et a immédiatement reconnu les fichiers RAW.

Je pensais que c’était le GFX 50 qu’il allait reconnaitre, sans changement, mais non, les profils sont génériques «GFX 100» et donnent accès à toutes les simulations de films dans leur ensemble. Sincèrement PhaseOne c’est carrément parfait, et MERCI MERCI! Vous êtes impressionnant, réactifs, et vous nous offrez une leçon d’intégration et de mise en place qui démontre votre position sur Capture One Pro, leaders du peloton.

Ce que je n’ai pas aimé (en mode documentaire)

Maintenant, évidemment, il y a toujours des choses que nous n’aimons pas à propos des boîtiers. Si je dois trouver quelques trucs que j’aurais aimé voir sur ce boîtier, les voici. Premièrement ce qui est essentiel est le poids, pour une journée complète. Évidemment, je ne prends pas un moyen format à titre de comparaison, mais d’autres appareils que nous pourrions utiliser à des fins documentaires. Dans ce cas, le test sur ce projet GFX 100 Sport m’a permis de tester l’appareil photo et le faire sortir de sa zone de confort et je suis heureux de l’avoir fait, voici pourquoi!

Auto & mode manuel

Le mode Auto à Manual est sur un petit bouton qui m’a pris du temps à comprendre. Il fallait le trouver, découvrir comment il fonctionnait. Bon, clairement, c’est une situation de RTFM (Read the Fucking Manual). Je ne m’attendais pas du tout à le trouver à cet endroit.

Grip double batteries

Le boîtier intègre une double fente pour des batteries, ce qui permet de shooter ou de filmer longtemps. Ce qui aurait été totalement idéal aurait été une intégration « amovible » comme sur les X-H1 et X-T3. Cela permettrait de réduire le poids selon les missions.

Avec 1 batterie dans le boîtier et 2 dans une poignée amovible (incluse de base avec le boîtier, pas en option), cela en ferait l’appareil photo le plus étonnant construit à ce jour.

Imaginez un boîtier 100MegaPixel, avec le poids d’un reflex numérique, et pouvoir y ajouter 2 piles, obtenant ainsi 3 piles au total, si vous avez besoin de shooter, filmer ou couvrir une production d’une journée entière.

Maintenant, considérez que vous êtes en voyage et que vous avez besoin de la même qualité haut de gamme, mais que vous voulez emporter une batterie compacte, vous pouvez laisser la batterie à la maison et sortir, avec tout ce poids, et avec encore plus d’efficacité. Ce serait le boîtier moyen format de rêve avec lequel travailler à mon humble avis.

Decalage de l’obturateur

Compte tenu du projet GFX 100 Sport, le décalage de l’obturateur est amélioré par rapport au PhaseOne IQ3, ce qui permet de prendre des photos plus rapidement et de se rapprocher du sujet lorsque vous faites du sport ou de l’action, mais je pense qu’une amélioration peut clairement être obtenue via le micrologiciel et le code. Cela pourrait réduire le temps de latence de l’obturateur.

Les ingénieurs Fujifilm sont excellents, nous le savons grâce aux mises à jour de micrologiciels de leurs autres appareils, et je suis convaincu qu’ils peuvent travailler sur cette mise à jour du micrologiciel du GFX 100 avant l’automne et faire permettre de déclencher l’obturateur de manière plus rapide et performante.

fujifilm GFX 100 sport photography. Slackliners and waterliners in Switzerland. Active, Action & Outdoors photography GFX 100 hands-on review. Commercial sport photography, Active photography. Outdoors photography Olivier Borgognon, commercial outdoors, action & sports photographer dedicated to creating key visuals and brand campaigns to make a dent in this world. Olivier Borgognon - Rue de la serre 4, CH-2300 La Chaux-de-Fonds - Commercial outdoors & active lifestyle photographer - +41 78 920 20 34 - me@olivierborgognon.com

Pour qui est ce GFX 100?

Si vous recherchez des couleurs précises, des fichiers de haute qualité et des fichiers volumineux pour des impressions haut de gamme, vous faites clairement partie de ceux qui trouveront que ce boîtier est fait pour vous.

Maintenant, si vous réalisez principalement des missions photo-journalistiques, je pense que la problématique du délai d’obturateur pourrait entrer en ligne de compte et être décevant. Si vous n’avez pas besoin de cette réactivité, ce boîtier est fait pour vous.

Portraits, travaux commerciaux, photos et vidéos, Commercial lifestyle, automobile, architecture, il vous rendra largement la pareille. Avec le prix de l’appareil photo et de l’ensemble des objectifs, vous débourserez environ 20KCHF, mais si vous pouvez le louer dans les limites de votre production, comme vous le feriez avec votre équipement de studio, vous accéderez au point-mort très rapidement.

Est-ce un boîtier pour moi ?

Pour être sincère, j’y pense, j’y pense. C’est un bel appareil photo avec un rendu époustouflant et des fonctions hallucinantes (et j’ai encore beaucoup à tester et à découvrir) Dans le cas du projet GFX 100 Sport.

Compte tenu de la qualité impressionnante, des fonctionnalités et de l’ergonomie du boîtier du GFX 100 PRE-PRODUCTION que j’avais entre les mains, je suis impatient de voir la toute dernière version du boîtier et du firmware.

Ce boîtier est une bête, mais la majeure partie de mon travail concerne des shootings d’action, de lifestyle actif, outdoors et sport. Le temps de latence du déclencheur ainsi que son poids rend problématique le fait de le transporter pendant des jours ou des semaines. Cependant, avec une amélioration du temps de latence de l’obturateur et une poignée amovible la réponse serait: un OUI clair et Massif.

Maintenant, je dois dire que la valeur de production et la qualité des fichiers et de l’appareil photo me permettraient de progresser dans mes autres domaines d’activité. Pour ce qui concerne des shoots commerciaux, lifestyle, et portaits, ce GFX 100 est clairement le boîtier que je recommanderais dans ce domaine.

Faites-moi savoir dans les commentaires, discutons, donnez moi votre avis, ressentis, et vos considérations sur ce GFX 100.

Projetez vous de réaliser une série de visuels ?

This post is also available in: English

Leave a reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.