Skip to content

2 ans sans réseaux sociaux

Cela fait maintenant 2 ans sans les réseaux sociaux pour mon business photo et mon usage personnel, certains déclarent que c’est essentiel, et 2 ans après, dans mon business photographique, je peux dire clairement … JE N’AI PAS BESOIN DE RESEAUX SOCIAUX POUR LA PHOTOGRAPHIE!

Donc, mon domaine de travail en photographie qui est l’aventure,outdoors et lifestyle, avec les événements sportifs, les marques de sport et les marques de plein air. Pourquoi les réseaux sociaux sont importants? qu’est-ce que cela peut m’apporter? Comment je me sens après 2 ans?

Mes clients ne comptent pas sur les médias sociaux

Bien sûr, les clients aiment les réseaux sociaux et veulent connaitre vos « followers », et pourraient vous le demander pour Instagram et Facebook, en espérant que vous parlerez de leur marque, mais c’est une activité secondaire, car un article doit être monétisé et ne doit pas être publié dans le but de publier sur les réseaux sociaux.

Le dernier numéro de Mashable montre que la publication pourrait vous faire perdre vos droits sur l’image, comme l’a déclaré le tribunal américain … Donc un autre point pour ne pas les utiliser à mon humble avis.

Mes clients sont des marques de publicité sportive et commerciale, des entreprises, des agences de publicité ou des marques de sport, et ce qu’ils voient est l’image qu’ils promeuvent, le sentiment et ce que cela apporte à leurs clients. Ce n’est pas parce que vous avez 200’000 personnes sur Instagram (donc déjà un grand public, rare pour les photographes c’est-à-dire pas les influenceurs) que vous êtes capable de gérer un shooting haut de gamme.

Business avant Bullshit

Tout est question de business Pouvez-vous faire le travail, pouvez-vous shooter, pouvez-vous livrer. Il ne s‘agit pas de la beauté des réseaux sociaux, il s’agit de planifier, de réunir une équipe ou de shooter avec une petite équipe et de livrer à temps. Les réseaux sociaux concernent le spectacle, c’est Hollywood, c’est le chic et le dandy, mais ce n’est pas la réalité et ils le savent.

Ils peuvent utiliser les réseaux sociaux, ils vous créditeront car cela fait partie de l’accord, mais vous n’avez pas besoin d’être là, car vous n’êtes pas concentré sur les autres photographes, vous êtes concentré sur votre marque et votre client.

2 ans sans réseaux sociaux

Connaissez vos clients

Tout est question de connaître vos clients 2 ans plus tard, je sais que je suis un Fujifilm X-Photographer pour la Suisse,je suis un ambassadeur Profoto, et je photographie pour des marques de plein air et des événements sportifs majeurs dans le monde, 3 choses que je n’avais pas et n’avais pas développées auparavant quitter les réseaux sociaux.

Comment est-ce arrivé? Tout d’abord car j’ai décidé d’ajouter de la valeur J’adore écrire des articles sur mon blog, photographier des projets avec du matériel, le tester et livrer pour mes clients.

Je n’aime pas la retouche haut de gamme, donc je la donne, l’externalisation à des retoucheurs professionnels qui peuvent faire le travail, et pour d’autres types d’emplois qui apparaissent toujours sur d’énormes panneaux d’affichage, je n’ai pas besoin de retouches haut de gamme, ce n’est pas un travail de beauté, ça frappe les émotions, le subconscient.

Donc en écrivant, en donnant des conférences et en parlant de l’importance de l’authenticité dans mon travail, et face à beaucoup de critiques ou de folie, comme des gens qui m’écrivent à 2h du matin pour me dire que mon travail est nul, que je ne vaut rien et ne mérite pas ce que j’ai créé, j’aime juste sourire et penser .. . En fait, je m’en fous, parce que vous n’êtes pas mon client, et si vous vous sentez comme ça, cela signifie que vous aimeriez peut-être être à ma place, et cela vous irrite. Cette émotion en m’appartient pas, J’encourage les gens à être authentiques

Je sais que la valeur est ajoutée pour les marques, car je serai brutalement honnête, j’aime le matos, je dirai, je n’aime pas le matos, je le dirai aussi … C’est pur, brut et honnête … et je sais que Profoto et Fujifilm apprécient l’honnêteté parce que c’est ce qui fait d’eux les 2 marques les plus inspirantes sur le marché de la photographie aujourd’hui … parce qu’ils prennent tout en compte et l’utilisent pour améliorer leurs produits.

Tout est question d’émotions

Mes clients veulent des émotions, ils veulent que leurs propres clients ressentent cela dans leurs tripes et veulent ce produit tellement fort, ou cette aventure tellement fortement qu’ils sont prêts à faire en sorte que ce produit soit incroyable, comme sur la photo.

Maintenant, si vous lisez mon dernier post en hypnose, vous verrez peut-être ou je vais, et le temps que je ne passe pas sur les réseaux sociaux,je passe en hypnose, en méditation, en pratiquant la compréhension profonde du cerveau humain, des émotions humaines et comment pour contourner les facteurs critiques de l’esprit conscient.

Donc mon travail est personnel, c’est le mien seulement, et je n’ai pas besoin de le montrer pour qu’il ait de la valeur, ou devrais-je dire, je n’ai pas besoin d’un large public, je ne suis pas en quête de « plus, encore plus « , mais simplement pour qui peut accéder à l’émotion qui anime mes shootings.

et alors 2 ans apres ?

Eh bien 2 ans après,ils ne me manquent pas les réseaux sociaux, vraiment pas. Je ne manque pas de faire défiler, aimer, commenter pour le plaisir, et parfois je trouve que la mode est une connerie un peu, mais par contre, puor moi, je vois mes clients en allant à des événements, en les appelant, en leur envoyant des e-mails et en travaillant avec et pour eux. C’est une véritable collaboration, et je peux travailler moins, travailler mieux, travailler dans le monde entier et m’amuser parce que je n’ai pas la pression des réseaux sociaux.

La dernière chose pour moi est qu’après 2 ans, je ne veux vraiment pas retourner sur les réseaux sociaux en ce qui concerne la photo. Simplement parce que mes clients ne sont pas là. Ceci est vrai pour mon type de photographie. Bien sûr, ils sont sur les réseaux, mais le facteur « j’ai confiance en ce photographe » ne se définit absolument pas là, et ce n’est pas un lieu de networking ou d’échange, donc je peux vivre et vraiment profiter de ce que j’aime, sans ce poids sur les épaules.

Si vous vous demandez s’il est temps pour vous de faire un acte de foi et de quitter les réseaux sociaux, lisez mes derniers articles sur le sujet, mais examinez principalement qui est votre public cible et comment il fonctionne, comment il agit, et qui peut être la personne que vous rencontrerez pour vous lancer en affaires.

CategoriesBusiness

Leave a reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.