Carte Mémoire corrompue – La pire journée de votre vie

 Qu’est ce qu’une carte mémoire ?

Que vous soyez photographe professionnel ou amateur, personne n’est à l’abri d’une carte mémoire défaillante. Les cartes mémoire sont des mini espaces de stockage nécessaires, comme vous le savez tous, à stocker vos images sortant de votre appareil photo. Il existe différents types de cartes mémoire, dont les Cartes CompactFlash, les cartes SD, les MicroSD (dans vos drones et téléphones portables par exemple), et les nouvelles cartes SDXC n’étant autre que des cartes SD de nouvelle technologie.

Leurs formats varient de 8 Go à 512Go, et leur vitesse varie selon les différents standards indiqués sur la carte (UHS-I, UHS-II, etc.) La vitesse est essentielle selon l’utilisation que l’on a de notre appareil. Il est primordial de bien choisir sa carte avec une vitesse suffisante si l’on fait de la vidéo, ou si l’on tire fréquemment en rafale, ou selon le type de boîtier sortant des fichiers de 50 Mb.

Nous sommes donc tous d’accord, il est impossible de pouvoir transférer des images actuellemement (sans mode connecté) sans utilisation de carte mémoire, nous voici donc dans le vif du sujet… et si elle plante, il se passe quoi ?

Carte mémoire corrompue ou données effacées !

Vous rentrez de votre promenade, ou pire encore, d’une prestation client telle qu’un mariage, ou un shooting avec toute une équipe provenant de tous horizons, et là… vous chargez votre carte dans votre ordinateur, et rien. Comment ça rien ? Eh bien non … rien. La carte est vide ! ou l’ordinateur vous indique que la carte n’est pas formatée !

Au secours ! A l’aide ! Je vais m’évanouir… le stress envahit votre corps, et vous êtes sur le point de vous évanouir tellement l’horreur de ce moment est insurmontable. Et en effet, c’est l’horreur, il y a peu de choses qui peuvent effrayer un photographe plus que cela, et j’en ai bien peur… cela nous arrivera à tous un jour, c’est pourquoi il faut être vigilant.

Que faire pour éviter cela ?

Que pouvons nous faire pour éviter ce moment de panique et d’horreur ? Premièrement, il vous faut prévoir. La préparation est la seule chose qui peut réellement vous sauver la mise et éviter les risques au maximum.

Les statistiques et avis négatifs confondus sur 10 sites de vente en ligne montrent une corrélation entre les cartes corrompues et la fureur des utilisateurs. En moyenne, les cartes mémoires de toutes marques et de toute capacité montrent un pourcentage d’échec de 12 à 20% selon les modèles et les marques. Nous arrondirons donc à environ 16% d’échec, soit 1 carte sur 7 ! Ces défaillances arrivent soit rapidement, soit en fin de vie, mais les utilisateurs constatent ces problèmes à tout moment sans crier gare.

Il est donc ESSENTIEL de ne pas compter sur une seule carte mémoire pour nos séances, et de TOUJOURS dupliquer nos images sur deux cartes à la fois.

Si vous shootez professionnellement, il est impératif d’avoir un boîtier avec un slot double cartes (si possible avec les deux slots fonctionnant à la même vitesse… Canon si tu nous écoute ! ). Configurez votre boîtier pour faire un backup directement, cela signifie que vous aurez les mêmes fichiers sur les 2 cartes à chaque fois. Certains aiment shooter JPG + RAW, avec les JPG sur une carte et les RAW sur l’autre, mais si une carte est corrompue, et que ce sont les RAW, on a bien l’air malin, je ne le recommande donc pas.

La durée de vie des cartes est similaire aux disques durs, d’ou le gros problème récurrent de perte de données numériques de nos jours et la floraison d’entreprises de récupération de données. Comptez une durée de vie maximale de 2 ans à pleine efficacité. Je ne fais pas de différence entre Pro et Amateur dans ce cas, car les cartes non-utilisées ne fonctionneront pas forcément plus longtemps, tout est question d’électronique interne. Cela veut dire qu’il est impératif de compter cela dans votre budget, chaque année ou chaque deux ans, hop, 4 à 8 nouvelles cartes mémoire. Numérotez les, et mettez les autres au placard, mais ne les utilisez plus pour des séances dont le contenu est important.

 

Bon, j’ai pas deux cartes et ma carte est corrompue, je fais quoi ?

Vous êtes dans le stade de stress le plus extrême, vous avez perdu les précieuses images de votre client, et c’est l’horreur, nous y voila malheureusement. Nul ne sert de vous jeter la pierre, on apprend malheureusement par les difficultés et mis à part vous dire que vous auriez dû avoir un boîtier à 2 lecteurs, et bla bla bla, j’en passe et des meilleures, voici ce que vous pouvez faire, ou en tout cas tenter de faire pour vous sauver la mise.

Les marques reconnues type SanDisk, Lexar, Transcend mettent chacune à disposition des logiciels de récupération de données. Ils ne sont pas infaillibles mais chacun d’entre eux permet de lire les données de toutes les cartes selon une technologie et des algorithmes différents. Il est donc bon de tenter chacun des logiciels sur vos cartes afin de récupérer les données.

IMPORTANT : Il faut IMPERATIVEMENT EVITER de photographier avec cette carte mémoire si vous souhaitez récupérer des images. 

Si vous avez des cartes SanDisk vous avez reçu dans l’emballage, un papier avec un code afin d’obtenir le logiciel SanDisk Rescue Pro Deluxe gratuitement pendant 1 année. Gardez le précieusement, et installez le à ce moment là, afin de pouvoir vérifier vos cartes.

Si vous avez jeté ce papier, je vous recommande d’aller vous acheter une nouvelle carte mémoire (nécessaire dans tous les cas je pense), afin d’obtenir un nouveau petit papier avec ce code.

Vous pouvez également tester le logiciel de chez Lexar, imageRescue qui fait le même travail sur un autre algorithme.

Votre ultime solution est, si le contenu est crucial, d’envoyer vos cartes à une entreprise de récupération de données telles que OnTrack.

Conclusion TLDR – Comment éviter les pertes de données et cartes corrompues

  1. Achetez vos cartes mémoires dans des magasins différents pour éviter les numéros de série qui se suivent
  2. Utilisez les mêmes formats de cartes et vitesses dans chacun des appareils pour éviter les problèmes d’écriture
  3. Formatez vos cartes uniquement depuis votre boîtier d’appareil photo
  4. Ne supprimez pas de photos une à une depuis votre appareil, ce n’est pas un ordinateur, il n’est pas fait pour cela
  5. Utilisez un appareil photo avec 2 slots de cartes
  6. Ne jetez pas le papier avec le code de licence pour les logiciels de récupération de données
  7. Ne réécrivez pas sur vos cartes si vous devez tenter de récupérer des données
  8. Changez vos cartes mémoire tous les 2 ans au maximum
  9. Téléchargez la dernière version des logiciels des différentes marques
  10. Si vous avez perdu vos données, testez plusieurs logiciels avant d’envoyer à une entreprise de récupération de données

 

En espérant que cet article puisse vous aider à ne plus perdre vos données, ou à vous rendre la vie plus facile, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à vous inscrire à ma newsletter pour d’autres articles et trucs & astuces qui pourront je l’espère vous aider.

N’étant pas sur les réseaux sociaux, mais mon site publiant dessus, je ne lis pas les commentaires sur Facebook, linkedin, Pinterest, instagram ou tout autre medium, mais suis disponible par email ou en commentaire ci-dessous avec grand plaisir.

 

 

 

This post is also available in: English

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment

5 + un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.